Donner la parole à des figures d’enfants des Misérables

Voici une expérience menée en cours de Français au collège Leprince-Ringuet de Genas, avec deux classes de Quatrièmes,  dans le cadre de notre projet sur l’enfance au 19ème siècle et utilisant nos nouveaux iPads mini :

Objectif : découvrir, analyser et donner vie à des figures d’enfants du 19ème siècle

Organisation : Travail en 7-8 groupe de 3-4 élèves – le professeur de français et le professeur-documentaliste interviennent ensemble

Lieux : salle de classe et CDI

Distribution d’un corpus extrait des Misérables de V. Hugo : chaque groupe a un personnage à analyser

  • Livre premier – Paris étudié dans son atome – Chapitre XIII – Le petit Gavroche (Gavroche)
  • Livre deuxième – La chute  – Chapitre XIII – Petit-Gervais
  • Livre troisième – Accomplissement de la promesse faite à la morte – Chapitre V – La petite toute seule (Cosette)
  • Livre troisième – Accomplissement de la promesse faite à la morte – Chapitre VIII – Désagrément de recevoir chez soi un pauvre qui est peut-être un riche (Cosette)
  • Livre quatrième – Confier, c’est quelquefois livrer – Chapitre III – L’Alouette (les sœurs Thénardier)
  • Livre sixième – Le petit Gavroche – Chapitre I – Méchante espièglerie du vent (les frères Thénardier)
  • Livre sixième – Le petit Gavroche – Chapitre II – Où le petit Gavroche tire parti de Napoléon le Grand (Gavroche) (les frères Thénardier)

Déroulement :

1) Lecture silencieuse du chapitre

  • Elaboration commune d’une carte mentale synthétisant les informations suivantes : état-civil de l’enfant
  • Famille
  • Eléments de description physique et vestimentaire
  • Traits de caractère
  • Condition sociale

2) La carte pourra être mise au propre en ligne en utilisant le site www.framindmap.org (mais le temps nous a manqué et nous nous sommes « contentées » de cartes manuscrites…)

3) Après avoir reçu les consignes de Victor Hugo en personne, rédaction d’un texte de présentation de chaque enfant à l’aide des informations récoltées.

4) Conception d’une figure d’enfant à l’aide du logiciel Morfo puis animation en lui faisant dire le texte rédigé.

Voir le résultat sur le blog de la classe : Le Labeur et la peine

Un tutoriel pour utiliser Morfo se trouve également ici.

Ce contenu a été publié dans Usages, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Donner la parole à des figures d’enfants des Misérables

  1. MARTIN Yves-Armel dit :

    Beau projet et belles réalisations des élèves. Merci de l’avoir partagé.

  2. Ping : Utiliser les tablettes en sortie | Tablettes et ultraportables

Laisser un commentaire